le-sexting-habitude-risquee-de-la-vie-amoureuse-des-jeunes-youthforchallenge

Le sexting, habitude risquée de la vie amoureuse des jeunes

0 Commentaire

Le sexting, contraction des termes anglo-saxons «sex» et «texting» est l’envoi de photos ou textos à caractère sexuel. Largement répandu chez les jeunes par SMS, sur Snapchat, Whatsapp ou Instagram, les «sextos» désignent ces mots ou images qui viennent ainsi titiller l’œil et la libido des destinataires.

La période de confinement qui a débuté sera-t-elle l’âge d’or du sexting?

La pratique, en tout cas, est bien installée chez une partie des jeunes. En 2017, Michelle Drouin, Enseignante-chercheuse à l’Université de l’Indiana (Etats-Unis), a mené une étude sur le sexting auprès des étudiants de son établissement (« Le sexting est-il bon pour les relations amoureuses ? Cela dépend »). Sur son échantillon d’étudiants âgés en moyenne de 19,7 ans, 62 % disaient avoir envoyé ou reçu une « photo sexuellement explicite ». « Cela fait partie de la sexualité du XXIe siècle », affirme la psychologue spécialiste des rapports entre technologie et sexualité.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de jeunes, les sextos servent moins à raviver la flamme qu’à maintenir le lien. Bref, exprimer à l’autre ses désirs sexuels en mots ou en images n’a fondamentalement rien de révolutionnaire.

Mais beaucoup de gens en soulignent les aspects positifs. « Les sextos peuvent permettre de nourrir une relation à distance », reconnaît Michelle Drouin. Une étudiante en licence de sociologie, âgée de 20 ans, raconte :

Je suis loin de mon copain, nous ne nous voyons qu’une à deux fois par mois. Les sextos nous nous font maintenir le lien et nous permettent de garder l’intimité

Quelles sont les conséquences du sexting ?

Une fois que tu as envoyé une photo avec ton portable, elle ne t’appartient plus, et tu ne peux pas maîtriser la façon dont les destinataires vont s’en servir ni l’effet que ça aura sur ta réputation.

Il n’a jamais été aussi facile de transmettre et de sauvegarder les traces d’une erreur ou d’une mauvaise action pour les montrer à d’autres

Amanda Lenhart, Chercheuse au centre de recherche Pew et auteur d’une enquête sur le sexting

Parfois des photos d’une personne nue sont transférées en masse par le destinataire pour amuser ses amis. Après avoir été plaqués par leurs copines, des garçons se vengent en diffusant des photos d’elles toute nues.

La pratique du sexting entraine des comportements sexuels à risque chez les adolescents et a des conséquences néfastes sur leur santé mentale, selon une nouvelle étude du JAMA Pediatrics. Cette numérisation des échanges sexuels a incité ces adolescents à avoir plusieurs partenaires sexuels, à se passer de contraception, à consommer des cigarettes, de l’ alcool ou des drogues. Elle augmente aussi le risque de souffrir d »anxiété ou de dépression.

Dans de nombreux cas, l’envoi de photos d’une fille ou d’un garçon nu(e) a été assimilé à un abus sexuel sur enfant ou à la diffusion d’images pornographiques de mineur. Certains jeunes qui ont envoyé des sextos ont été jugés comme des délinquants sexuels.

Comment diminuer cette habitude chez les jeunes ?

Le traiter de façon punitive n’est peut-être pas la manière la plus efficace d’intéresser les jeunes à ce sujet. À l’avenir, les campagnes d’éducation devraient viser à fournir aux jeunes des informations complètes sur le sexting et la citoyenneté numérique.

Obed KODJO

Jeune leader curieux, motivé et déterminé, Obed Kodjo est Agronome et blogueur qui milite dans des organisations qui prônent la conscientisation et l'essor de la jeunesse africaine. Innover est sa passion et pour cela il ne cesse de se cultiver afin de marquer la différence dans ses actes. Il rêve d'une Afrique consciente qui résoud ses problèmes par elle-même sans l'aide extérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail sera confidentiel